"A partir d'un arbre, nous fabriquons un meuble : assemblage à tenons et mortaises, tiroirs à "queue-d'aronde", nous utilisons les techniques traditionnelles des ébénistes."

Gage d'un savoir-faire authentique, les cinq employés qui œuvrent dans l'atelier sont tous issus du compagnonnage.

« Ici, le bois arrive brut. À partir d'un arbre nous fabriquons un meuble » s'amuse à dire Vincent Bachevillier, ébéniste, chargé de la partie technico-commerciale.

« Après avoir sélectionné le bois directement à la scierie, nous recevons des planches que nous nettoyons. Nous enlevons les défauts comme les nœuds et les écorces pour obtenir les plus beaux morceaux possibles. Puis on scie, on rabote, on assemble avec tenons et mortaises, à l'ancienne. Concernant les tiroirs, la technique d'assemblage est plus spécifique », poursuit Vincent. « Nous utilisons celle dite « à queue d'aronde ». Elle permet de relier deux parties de bois sans clou ni vis, à l'inverse des meubles industriels. »

Ce tour de main fait depuis toujours la réputation des meubles d'ébénistes pour leur réelle valeur esthétique et leur longévité inégalée. Chaque ouvrage terminé manuellement est donc une pièce unique.